La passion de la coiffure

Dina Lucarelli

Tout démarre en 1982, quand Dina Lucarelli installe à Engis un salon de coiffure sous le nom de “Hair Dina”. La coiffure, elle en rêvait depuis qu’elle était petite fille. Ce jour-là, la vocation prend corps. Et le succès ne se fait pas attendre.

Aux ciseaux dès le matin et jusque bien tard le soir, Dina a l’établissement qui a le plus de succès dans un rayon de 5km, qui regroupe une trentaine de salons. Entourée d'une ouvrière, d'un stagiaire et d'une apprentie, elle coiffe jusque tard dans la nuit, 7 jours sur 7, toujours avec le sourire.

C'est en 1991, lorsqu’elle engage Henry Talmazan, un stagiaire motivé, que tout va changer: ils vont former un duo d'enfer. Ils baptisent le salon "Coiffure et  création Dina et Henry". L’un et l’autre sont de vrais “malades du cheveu”, comme ils se décrivent.

Ils sont obligés de doubler la superficie du salon, tripler le nombre de fauteuils et augmenter le nombre d'unités de lavage. Ils engagent aussi du personnel supplémentaire. Ils sont partout 7 jours sur 7 : quand l’un fait un défilé de mode, l'autre prend l'avion pour une formation à l’étranger. Dynamiques, accueillants et complices à la fois: la coiffure est bel et bien leur passion. En 1993 ils se marient. Et en 1996 Samuel verra le jour.

Plus d'espace, à Neupré

En 2002, la marmite est proche de l’explosion: trop de succès, la clientèle vient de partout. Ils doivent absolument trouver de plus grands locaux, avec un parking. Se délocaliser oui, mais pas n'importe où. Ils décident d'acheter l’ancien siège de la banque Fortis à Neupré et le transforment eux même. Bientôt, ils peuvent ouvrir le salon “Hair Academy”.

Pas d'inauguration, pas de promo: ils ouvrent un vendredi, remplissent directement le salon. Le bouche à oreille fera le reste.

En février 2007, Hair Academy ouvre un second salon, à Ouffet, dans le Condroz. Là aussi, le succès est au rendez-vous.

Mais en 2008, le sort frappe. Victime d’un accident de la route à deux pas du salon de Neupré, Henry doit remiser peigne et ciseaux. Il garde toutefois le regard du spécialiste sur le salon et sera l’initiateur des futurs changements. Le retrait d’Henry implique la fermeture du salon d’Ouffet, en mai 2009. Mais celui de Neupré va continuer à grandir.

Il n’est jamais facile d’analyser les causes d’un succès. Dans le cas de Hair Academy, la passion et le savoir-faire du couple de fondateurs est incontestablement l’ingrédient de base. Le client est reçu par une équipe accueillante, souriante, et tellement énergique! Et il aime ça.

En août 2011, le salon double sa superficie

Entourée de son équipe de choc, Dina Lucarelli veut disposer de plus d’espace pour accueillir une clientèle toujours plus nombreuse. Comme d’habitude, on ne fera pas les choses à moitié: Hair Academy va doubler sa superficie.

Au travail! L’ancienne banque n’a pas encore livré tous ses espaces... notamment la salle des coffres, qui accueillera deux fauteuils “hommes”, et une unité de lavage.

L’espace “dames”, lui, passe à 12 places et cinq unités de lavage! S’ajoutent aussi un coin bar, un espace technique de 15 m2 pour les coiffeurs... et une terrasse pour les fumeurs.

Accueil et convivialité restent, plus que jamais, des maîtres mots pour Hair Academy.